Genève

Après des années de dérive, les Libellules retrouvent le cap

RÉNOVATION • Un immeuble verniolan de cinq cents logements a été entièrement réhabilité. L’objectif? Améliorer la dynamique d’un quartier mal réputé. 
Après trois ans de travaux et 65 millions de francs d’investissements DR

Le nom des «Libellules» est depuis plusieurs années associé aux nombreux incidents survenus dans ce quartier. Drogue, incendies à répétition, vandalisme, homicides: la presse s’est largement faite l’écho de la «dérive sociale» d’un immeuble verniolan de plus de mille deux cents habitants, modestes pour la plupart. Et si cette réputation appartenait désormais au passé, grâce à un projet ambitieux de réhabilitation architecturale et sociale? Après trois ans de travaux et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion