Édito

Portugal: le PS vise au centre et rate la cible

L’élection de Jeremy Corbyn à la tête du Parti travailliste avait suscité l’ire de certains commentateurs: en se choisissant un candidat trop à gauche, le Labour se serait sabordé en vue des prochaines élections britanniques. Les récentes défaites de la social-démocratie, de Londres à Copenhague, en passant par Berlin, Tel-Aviv ou Zagreb, tendent pourtant à dessiner une autre réalité: c’est bien le pari du centre qui est aujourd’hui systématiquement perdu.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion