Genève

La solidarité pas encore morte

L’histoire d’un jeune stagiaire de l’ONU néo-zélandais dormant sous tente à Genève, révélée par Le Courrier et la Tribune de Genève, a fait le tour du monde et suscité un réconfortant élan de générosité de dizaines et dizaines de Genevois offrant de l’héberger. Merci pour lui – mais il a démissionné. On a, du coup, envie d’appeler toutes ces bonnes âmes à ne pas en rester là, car leur ville

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion