Actuel

Le désamour entre Parti socialiste et classe ouvrière, une fatalité?

VOTE OUVRIER • Un livre vient de paraître, analysant les liens qui tendent à s’éroder entre les Partis socialistes de plusieurs pays et la classe ouvrière. Interview avec l’auteure, Line Rennwald.
En Suisse émilie berra

Le vote ouvrier, sur lequel s’est bâti le Parti socialiste, a diminué de moitié entre 1970 et nos jours. La faute à la désindustrialisation de l’Europe? A la montée en puissance de l’extrême droite? Line Rennwald, titulaire d’un doctorat en sciences politiques de l’université de Genève, actuellement en séjour de recherche à l’université d’Amsterdam, a étudié la question dans son dernier livrePartis socialiste et classe ouvrière, Editions Alphil, 2015.. Elle

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion