Musique

Oï, oï, fais-le tout seul!

MUSIQUE Le punk fut bien plus que l’expression d’un goût juvénile pour la provocation. En refusant un système porteur de crises sociales, morales et esthétiques, ce mouvement a incité chacun à inventer concrètement ses réponses. Exemple avec l’ingénieur du son Martin Bisi.
Les Ramones en 1976. Depuis la gauche: Johnny DR

C’est par un article paru à l’été 1975 dans le New Musical Express (NME), hebdomadaire musical britannique alors diffusé à près de 200 000 exemplaires, que le Royaume-Uni, future terre d’accueil du mouvement punk, prend connaissance de l’existence d’une scène musicale vivace en train d’émerger dans le Bowery, quartier pauvre du bas Manhattan. Le NME rend compte du Top 40 New York Unrecording Rock Bands Festival, une série de concerts organisés dans un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion