Actualité

Le partage du fardeau divise les Européens

Migrants • La discussion sur la répartition de demandeurs d’asile arrivés en Italie et en Grèce a été reportée. La Suisse se montre volontariste; d’autres Etats membres de l’espace Schengen sont plus réticents. Provisoirement?

Les ministres de l’Intérieur de la zone Schengen ont étalé hier de profondes divergences sur les propositions de la Commission européenne visant à ­établir une clé de répartition de 40 000 demandeurs d’asile arrivés en Italie et en Grèce ainsi que de 28 000 réfugiés syriens parqués dans des camps autour de leur pays. Un compromis pourrait toutefois être trouvé d’ici au 1er septembre. Réunis à Luxembourg, en présence de la conseillère fédérale

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion