Genève

Gandur: mécène en eaux troubles

«Sulfureux trader», selon les mots du conseiller municipal Pierre Gauthier ou simple «collectionneur», comme le présentait en mars 2010 le conseiller administratif Patrice Mugny? Généreux mécène ou profiteur? Prononcez le nom de Jean Claude Gandur et les passions se déchaînent immanquablement. C’est que le personnage, auquel la Ville s’apprête à accoler son prestige muséal, fascine. Vaudois basé sous le doux climat (d’affaires) londonien 1Jean Claude Gandur a déménagé à Malte

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion