Écologie

La montagne ne frappe pas au hasard

SÉCURITÉ • En montagne, les accidents surviennent souvent à la descente, sur des passages sans grande difficulté technique et touchent des pratiquants expérimentés… Les explications du sociologue Bastien Soulé.

Avalanche, chute, glissade, hypothermie… C’est trop facile d’accuser chaque fois la fatalité ou, plus vaguement, la montagne: peut-être qu’il y a derrière ces accidents une cause et des mécanismes qui ne doivent rien au hasard. L’équipe du sociologue Bastien Soulé, du Centre de recherche et d’innovation sur le sport de l’Université Lyon 1, avec l’aide de la fondation Petzl, s’est plongée dans les rapports d’accidents livrés par les sauveteurs de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion