Genève

Stade de Genève: l’histoire d’un fiasco

«Le Courrier» a voulu comprendre les raisons qui ont conduit Genève à construire un stade aussi peu adapté à ses besoins. Chronique d’un fantasme.

Comment en est-on arrivé là? Aujourd’hui, beaucoup jugent que le Stade de Genève est «mal né»: trop grande pour une équipe de Challenge League qui réunit péniblement 3000 spectateurs par match, l’enceinte de 30 000 places est également mal conçue. Le constat est sans appel: le successeur de l’historique stade des Charmilles ne sera vraisemblablement jamais rentable et pourrait coûter quelques millions supplémentaires aux pouvoirs publics – qui ont jusque-là déjà dépensé près de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion