Genève

Il y a 40 ans, l’Afrique lusophone se libérait

Brève

GENÈVE • Il y a quarante ans, l’Angola et le Mozambique s’arrachaient à la domination portugaise. Produit d’une lutte de libération nationale mais aussi de la Révolution des œillets, cette double émancipation suivait de peu celle de la Guinée-Bissau. Que reste-t-il aujourd’hui de ces libérations entremêlées? L’association L’Atelier organise ce soir à Genève une discussion avec les chercheurs helvético-portugais Nuno Pereira (docteur en histoire de l’université de Lausanne) et guinéen

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion