Écologie

Semences: un monde à se réapproprier

BIODIVERSITE • A l’heure où quelques géants maîtrisent la majeure partie du marché des semences, des solutions se dessinent contre cette mainmise sur le vivant.

Actuellement, une poignée de géants économiques écrasent le marché des semences, qui pesait 44 milliards de dollars en 2012. Dans le trio de tête figurent les bien connus Monsanto, DuPont Pioneer et Syngenta. Cette mainmise s’est accompagnée, depuis les années 1970, par une diminution au niveau mondial de la diversité des plantes. Comme l’explique un cahier spécial, édité par la Déclaration de Berne et ProSpecieRara1À lire: «Semences agricoles. Monopole privé sur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion