Édito

Gaza: «Aucune chance de fuir»

Un mythe a eu la vie dure ces derniers mois: Israël aurait systématiquement prévenu cet été, par téléphone, les habitants de Gaza que leur maison allait être bombardée. Ceux-ci n’auraient eu qu’à s’en aller à temps. Un nouveau rapport d’Amnesty International, publié le 5 novembre, vient aujourd’hui balayer ce qui reste de cette propagande. Dans les huit cas de destruction de bâtiments par Israël que l’ONG de défense des droits

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion