Suisse

Love Life et ses détracteurs: changement de génération

PREVENTION • Les adversaires des campagnes antisida occupent le terrain médiatique avec une efficacité renouvelée. Décryptage.
Parmi les opposants à ces campagnes de prévention OFFICE FÉDÉRAL DE LA SANTÉ PUBLIQUE

«Le ton et les moyens ont évolué», remarque Rainer Kamber, de la fondation Santé sexuelle suisse. Comme les précédentes campagnes de prévention du sida, l’action Love Life, qui se déploie actuellement dans tout le pays, a déclenché son lot de réactions, tels tags d’affiche, pétition, motion parlementaire, courriers de protestation – dont quelque six cents lettres et emails adressés à l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).   Comparé aux

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion