Actualité

L’Argentine à la merci des fonds vautours

Le terrible compte à rebours se termine aujourd’hui. L’Argentine devrait se réveiller demain matin en défaut de paiement si elle ne trouve pas aujourd’hui un accord avec ses créanciers privés. Le mois dernier, après dix ans de conflit judiciaire, un juge de la Cour suprême américaine avait statué en faveur de deux fonds spéculatifs new-yorkais, dits fonds vautours, obligeant Buenos Aires à rembourser avant ­aujourd’hui les 1,33 milliard de dollars qu’elle

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion