Genève

Des P+R pour privilégier les transports publics

FRANCE VOISINE • Le canton de Genève doit contribuer à financer la construction de cinq parkings-relais transfrontaliers, à hauteur de 3 millions de francs. Le MCG veut faire payer les Français.  

Le canton de Genève doit-il soutenir financièrement la création de parkings-relais (P+R) en France voisine pour diminuer le trafic pendulaire? La question est posée aux Genevois à l’occasion des votations du 18 mai prochain. L’Etat est appelé à contribuer, à hauteur de 46,7%, à la construction de cinq P+R aux abords de la frontière entre Saint-Julien et Veigy (lire ci-dessous). La subvention cantonale, s’élevant à un peu plus de 3

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion