Musique

Sarah Olivier a le swing pataphysique

Elle a grandi dans le giron du mouvement Panique et sème des grains de folie dans ses chansons. Rencontre avant son concert ce soir à Voix de Fête.
Sarah Olivier a le swing pataphysique
Sarah Olivier injecte un swing d’enfer dans ses chansons. STEPHANE LAVOUE
Musique

«Je baigne dans le jus familial!» Elle a l’emphase comique, Sarah Olivier, nièce de Roland Le Blévennec. Le directeur du festival Voix de Fête la programme ce jeudi au Casino-Théâtre, avec La Maison Tellier et Noga. Parisienne d’adoption, Sarah Olivier a auparavant baigné dans l’actionnisme foutraque de Panique, mouvement dont faisait partie son père, le peintre Olivier O. Olivier. La Genevoise a donc grandi dans le giron d’Arrabal, Jodorowsky et Roland Topor, dont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion