Genève

Deux Genevois lancent la lutte contre l’homophobie dans le rap

DISCRIMINATION • Le dialogue est initié entre les acteurs de la lutte LGBTIQ et du milieu hip-hop pour que le rap s’affiche contre l’homophobie. Une table ronde est organisée. 

Le projet est né en avril 2013, en plein débat sur le «mariage pour tous», en France. Excédés de ne voir aucun rappeur francophone prendre ouvertement position contre la discrimination envers les homosexuels, deux artistes genevois prennent la plume. Tous deux amateurs, Alexandre Ariosa et Lionel Perrinjaquet produisent un clip pour «briser le tabou»: si le rap est une musique militante, il ne peut plus omettre la question de l’homophobie.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion