Solidarité

Les sans-terre à la croisée des chemins

BRESIL Des milliers de paysans convergent vers la capitale, où ils dresseront, dimanche, leur campement. Le 6e congrès du Mouvement des sans-terre fera le bilan de trente ans de luttes.  

En janvier 1984, une centaine de syndicalistes, agriculteurs et religieux se réunissent dans la ville de Cascavel (Etat du Paraná, sud). Convaincus que seule l’organisation des masses paupérisées mettrait fin à la concentration des terres et des richesses héritée de la colonisation, ils lançaient les bases du Mouvement des travailleurs ruraux sans terre (MST). Avec une revendication centrale: la redistribution des terres par une réforme agraire. Le mouvement est lancé

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion