Cinéma

Romed Wyder sonde les états d’âme d’un terroriste sioniste

JOURNÉES DE SOLEURE Le réalisateur genevois revient avec une nouvelle fiction, le sombre «Dawn».
Romed Wyder sonde les états d’âme d’un terroriste sioniste
Joel Basman et Sarah Adler PARADIGMA FILMS
Romed Wyder

Seule fiction romande dévoilée en première mondiale aux Jour­nées de Soleure, Dawn retient particulièrement l’attention, et pas uniquement pour cette raison. Réalisé par Romed Wyder, Genevois d’adoption venu du Haut-Valais, il marque son retour sur le grand écran après dix ans d’absence. Le temps pour le cinéaste de se remettre de la gueule de bois d’Absolut, passé injustement inaperçu en salles? Pour mémoire, ce thriller paranoïaque sur fond d’action directe

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion