Actualité

Sotchi: la Russie disqualifiée

DROITS HUMAINS • A trois semaines des Jeux olympiques, Amnesty International peint un tableau noir de la Russie, que Poutine a placée sous une vraie chape de plomb.
Pour Sergei Nikitin ANDREAS CHRISTEN/AMNESTY INTERNATIONAL

Le symbole d’Amnesty International, c’est une bougie étranglée par un barbelé, mais on pourrait très bien imaginer que cette bougie vacillante soit en fait la torche olympique. D’ailleurs, le 7 octobre dernier, le jour où la torche olympique a entamé son odyssée tambourinante, Amnesty International a lancé toute une série d’opérations en Russie, mais des opérations discrètes, car depuis le printemps 2012, la liberté d’expression est restreinte: «Par exemple, quand les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion