Berne ne sauvera pas les banques

PROGRAMME AMÉCAIN • Eveline Widmer-Schlumpf a douché les espoirs des banques hier: le Conseil fédéral ne demandera pas à renégocier le plan de règlement de leurs  turpitudes aux Etats-Unis.

Sous le feu roulant des questions des parlementaires, hier après midi, elle est restée imperturbable à la tribune. Raide comme la justice américaine. Droite comme la colonne des passifs dans les comptes de la Confédération. Non, malgré les suppliques d’élus bourgeois, Eveline Widmer-Schlumpf n’intercédera pas auprès des Etats-Unis en faveur des banques suisses. La ministre des Finances ne demandera pas à Washington un délai supplémentaire pour permettre aux établissements financiers

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion