Genève

L’Egyptien El-Ghanam peut quitter Champ-Dollon

Interné à Champ-Dollon, le colonel égyptien Mohamed El-Ghanam peut être placé dans un établissement psychiatrique. Le Tribunal fédéral (TF) confirme une décision de la justice genevoise et déboute le Ministère public cantonal, qui plaidait le maintien en établissement fermé. Parallèlement, le TF accepte partiellement un recours de l’intéressé. Il considère que la Cour de justice genevoise n’a pas examiné avec suffisamment d’attention les griefs du colonel, qui allègue notamment des

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion