Neuchâtel

Cellule de crise pour le trafic ferroviaire

Brève

Les députés neuchâtelois ont accepté hier un postulat de l’écologiste Fabien Fivaz demandant au Conseil d’Etat d’étudier la mise en place d’une cellule de crise pour les incidents sur le réseau des transports publics. Ils réagissent ainsi aux problèmes techniques qui se posent fréquemment sur la ligne ferroviaire Neuchâtel-Le Locle, et actuellement sur le tronçon entre Neuchâtel et Corcelles-Peseux. Fabien Fivaz a expliqué que des milliers de pendulaires arrivaient chaque

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion