Solidarité

Ruée sur le Niger, entre secret et paranoïa

MINES • L’exploitation minière bat son plein au Niger, dans la plus grande opacité et un climat ultrasécuritaire. Ce qui ne favorise pas la lutte pour une meilleure répartition de cette richesse.

Aéroport de Niamey. Un imposant avion militaire de l’US Air Force stationne sur la piste d’atterrissage. A l’entrée du pays, contrôle en règle des papiers, plus enregistrements biométriques et empreintes obligatoires des dix doigts. Avant l’arrivée au Grand Hôtel, sans doute l’établissement de luxe le mieux protégé de la capitale: des gardes armés, une barrière, un détecteur de mines, un nouveau contrôle. Enfin, la voiture avance au pas. Slalom obligatoire

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion