Genève

Sodas, bonbons et chips renvoyés

ÉCOLE • A Genève, plusieurs écoles primaires interdisent ou s’apprêtent à interdire certains aliments gras ou sucrés, afin de lutter contre le surpoids. Mesure salutaire ou liberticide?  
La zone de l’école de l’Europe est caractérisée par une forte densité urbaine JPDS

Sodas, thé froid, bonbons, chewing-gums et chips: depuis la rentrée à l’école primaire de l’Europe, dans le quartier populaire des Charmilles, le règlement de l’établissement bannit ces aliments des goûters que les élèves peuvent consommer à la récréation. A Genève, au moins deux établissements connaissent déjà des interdictions similaires, et six autres s’apprêtent à franchir ce pas, certains cette année déjà, selon le Service santé jeunesse (SSJ).A la connaissance du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion