Chroniques

Quand les TPG trimballent le MCG

L’IMPOLIGRAPHE  

Nos trams genevois sont depuis quelques jours, et sans doute jusqu’à la fin de la campagne électorale cantonale, décorés de placards du MCG, dans le style habituel de la Lega Ginevrina: «flinguons la délinquance», «tolérance zéro», haro sur les mendiants, les «prisons luxueuses» – celles où on vous accorde à Genève le privilège de dormir à six dans des cellules prévues pour deux… la routine, quoi… comme relève d’ailleurs aussi de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion