Édito

Se baigner en paix

Les droits fondamentaux ne sont pas négociables.» Il aura fallu plusieurs jours de polémique pour que Simonetta Sommaruga, conseillère fédérale en charge du Département de justice et police, s’exprime – enfin! – sur les zones d’exclusion imposées aux requérants d’asile de la petite ville de Bremgarten, en Argovie. La vingtaine de requérants, dont deux enfants, arrivés en début de semaine dans le nouveau centre national de l’Office fédéral des migrations,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion