International

La classe ouvrière s’est jointe aux jeunes

BRÉSIL Les manifestations de juin ont mobilisé une jeunesse exploitée, hasardeusement décrite comme une «nouvelle classe moyenne». La classe ouvrière a depuis rejoint le mouvement.  

En juin, de gigantesques mobilisations ébranlaient le Brésil. Le pays s’embrasait à la suite de la répression brutale d’une manifestation contre l’augmentation du prix des transports publics par la police militaire de São Paulo. Le 20 juin, plus d’un million de manifestant-e-s descendaient dans les rues pour dénoncer le délabrement des services publics, les inégalités et la corruption. Le 22, la présidente Dilma Rousseff, acculée, annonçait un «pacte national» pour

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion