Écologie

La manne du gaz de schiste

ARGENTINE • Le potentiel argentin en gaz de schiste pousse la présidente à changer de stratégie, au risque de graves effets sur l’environnement.

Plus d’un an après avoir exproprié le groupe pétrolier espagnol Repsol de sa filière argentine YPF au profit de l’Etat argentin, le gouvernement de Cristina Kirchner a annoncé récemment un accord avec l’entreprise Chevron. Le géant américain investira d’abord 1,24 milliard de dollars (1,16 milliard de francs suisses) pour l’exploitation du gisement de gaz et de pétrole de schiste de Vaca Muerta (Vache morte, ndlr), situé dans la province patagonne de Neuquen,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion