Actualité

La controverse à cent pesos

Argentine • Le nouveau billet de banque à l’effigie d’Eva «Evita» Peron crée une telle polémique que les commerçants qui ne l’acceptent pas sont menacés de sanctions.  
La présidente Cristina Kirchner a fait du nouveau billet un symbole de sa politique et de la polarisation très forte du pays DR

Soixante et un ans après sa mort, Eva Peron, l’épouse du président argentin Juan Peron (1945-1955), n’en finit pas de soulever la polémique. Plus précisément, c’est le nouveau billet de 100 pesos (ndlr: le billet de plus haute valeur, qui s’échange à 14,6 € au cours officiel et 9,4 € au cours parallèle, aussi surnommé «blue») à l’effigie de son célèbre profil, qui agite le pays. Lancé le 26 juillet

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion