Chroniques

Hébron: a holy hell

ÉCHOS DE PALESTINE  

Six heures de l’après-midi. Il y a quelques minutes à peine, les derniers rayons du soleil balayaient d’une lumière dorée la longue route asphaltée et les maisons blanches environnantes. Non loin de là, quatre hommes profitent devant leur maison de l’atmosphère encore douce de cette fin d’après-midi printanière, alors qu’un berger qui vient de rentrer son troupeau nous offre amicalement un café. Un peu plus loin, deux dromadaires se joignent

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion