Chroniques

Il n’y a pas de révolutions pures, juste des révolutions!

THAWRA!  

Un peu plus de deux ans après le début des processus révolutionnaires, les médias occidentaux ne cessent de réitérer le même credo: après le rêve, le cauchemar pour les populations du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord; après le «printemps arabe», l’«hiver islamiste1Deux termes que réfute l’auteur.». Ou sont donc passées les révolutions «belles» et «pures» du début, ne cesse-t-on de répéter? On nous présente la situation comme sans issue:

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion