Édito

Paix du travail ou désarmement des travailleurs?

Près de 200000 manifestants: le projet de réforme du marché du travail, issu d’un accord entre syndicats minoritaires et patronat, n’a pas mis la France dans la rue. Mais il contribuera sans aucun doute à aggraver le mécontentement social qui s’installe dans le pays à mesure que François Hollande trahit les maigres promesses faites aux Français. Car après ses renoncements européens, fiscaux et bancaires, après s’être rallié à la politique

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion