Suisse

Presque tous contre Minder

VOTATIONS • Pour lutter contre les profiteurs, les opposants à l’initiative contre les salaires abusifs misent sur le contre-projet, jugé plus efficace. Le PS fait bande à part.

Thomas Minder doit se sentir bien seul. Après quatre ans de discussions souvent tortueuses, le conseiller aux Etats schaffhousois (hors parti) a contre lui presque tout l’échiquier politique à trois mois de la votation sur son initiative populaire «contre les rémunérations abusives». En cas de rejet le 3 mars, le contre-projet indirect issu du parlement sera appliqué. C’est la solution que préconise le comité interpartis des opposants, qui a lancé

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion