Religions

La loi antiblasphème viole les droits des Pakistanais

Faire inscrire le blasphème parmi les délits reconnus en droit international: le 19 septembre dernier, l’Organisation de la coopération islamique (OCI) promettait une nouvelle fois de s’atteler à la tâche. La revendication née dans les années 1990 a été ravivée par les réactions à la diffusion récente d’un film islamophobe et aux caricatures publiées par Charlie Hebdo. Le même jour, le Conseil œcuménique des Eglises (COE) enjoignait le Pakistan de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion