Actualité

Françafrique, le changement c’est maintenant?

ANALYSE • Nicolas Sarkozy avait promis d’en finir avec les pratiques néocoloniales en Afrique, mais n’en a jamais rien fait. Les espoirs reposent maintenant sur le nouveau président.

Cette fois, associations et ONG de défense des droits humains ne lâcheront rien. Pas question de se laisser dérouter par de simples déclarations d’intention. Le président sortant Nicolas Sarkozy a cumulé pendant cinq ans les fausses promesses de «rupture» avec les pratiques néocoloniales, clientélistes et affairistes menées depuis l’Elysée à destination des pays d’Afrique, et principalement du «pré carré» francophone, pour maintenir un reste d’influence tricolore au sud de la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion