Musique

Rousseau, Wagner et Verdi à l’honneur

OPÉRA • Le XIXe siècle se taille la part du lion dans la saison du Grand Théâtre de Genève.

En 2012, Rousseau aurait eu 300 ans; en 2013, Wagner et Verdi en auraient eu 200. Si l’on ajoute qu’il y a cinquante ans, en 1962, le Grand Théâtre de Genève rouvrait ses portes après l’incendie qui l’avait réduit en cendres, on comprendra que la saison 2012-2013 s’annonce riche en commémorations du côté de la Place de Neuve. C’est Rousseau qui ouvrira les feux, non pas comme compositeur, mais en

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion