Solidarité

La schizophrénie des politiques publiques d’aide au développement

COOPÉRATION • Les acteurs de l’aide au développement sont-ils contraints de ramasser les pots cassés par les politiques économiques de la Suisse? Réflexion stratégique sous la houlette du MCI qui fête ses 50 ans.

La Suisse est-elle schizophrène en matière de coopération? C’est la question que se sont posée les membres du tissu associatif genevois à l’heure d’un débat organisé par le Mouvement pour la coopération internationale (MCI). Pour souffler ses cinquante bougies, l’ONG a souhaité questionner l’incohérence de la Suisse entre son engagement reconnu en matière de solidarité internationale, et les conséquences de ses politiques économiques. Les stratégies adoptées jusqu’à aujourd’hui par les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion