Genève

Le financement public des partis plébiscité

Brève

VOTATIONS Par 64,5% des voix, les Genevois ont accepté un financement public des partis politiques. Chaque groupe représenté au Grand Conseil bénéficiera donc d’un soutien de 100 000 francs par an ainsi que  de 7000 francs par député. L’objet n’était en réalité soumis au peuple qu’en raison d’une disposition fiscale, ouvrant la voie au référendum obligatoire. Seuls les socialistes, la gauche radicale et certains syndicats étaient opposés au texte. Pour

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion