À côté de la plaque

Plutôt sympa comme censure

Brève

L’ancien chef de «Reporters sans frontières» Robert Ménard vole au secours du Front national. Il va publier un pamphlet pour dénoncer la «censure des médias bien-pensants» qui ostracisent le mouvement frontiste. Alors que Marine Le Pen squatte les sondages, les unes et les plateaux télés, peut-on vraiment parler de censure? Même Le Courrier a réussi à publier sa tronche deux fois dans la même édition!

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion