Économie

«Le microcrédit est en passe de tuer les paysans indiens à petit feu»

PAUVRETÉ – Le coordinateur d’Action de Carême en Inde fustige les effets pervers de la microfinance, un système très en vogue dans son pays, et prône un modèle à visage humain fondé sur une micro-épargne.

Les Adhivasi et les Dalits représentent le quart de la population indienne. Endettés, ces autochtones et intouchables deviennent les esclaves des propriétaires terriens et n’ont alors plus accès à l’éducation, à l’eau potable, au logement et aux droits civiques au niveau local. Privés de leurs moyens de subsistance, ils sont poussés à la migration par les investissements étrangers dans les mines, les forêts et les agrocarburants. Cette mutation se solde

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion