Genève

Toxicomanie: l’Hôpital renonce à regrouper les centres aux Pâquis

ADDICTIONS – La pression des habitants, alors que les Pâquis sont au centre de la campagne électorale, a-t-elle motivé l’annonce de la direction? «No comment.»

La direction générale des Hôpitaux universitaires genevois (HUG) renonce à regrouper aux Pâquis les quatre structures ambulatoires de traitement des addictions[1] disséminées dans plusieurs endroits de la ville, dont un à la rue des Pâquis. Ce projet, révélé la veille par Le Courrier, avait suscité l’inquiétude d’associations d’habitants, craignant une pression supplémentaire sur le climat déjà pesant qui règne dans le quartier. La Coordination des associations avait demandé un moratoire

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion