Actualité

«Prisonniers» sur la mer

CLANDESTINS – Face au refus italien de l’accueillir, l’odyssée du Pinar, cargo turc avec 140 clandestins, aura duré quatre jours.

Avec ses 140 clandestins à bord, l’odyssée du Pinar aura duré quatre interminables jours. Alors qu’elles refusaient obstinément de laisser ce cargo turc accoster dans un port sicilien, les autorités italiennes ont finalement accepté, hier soir, d’accueillir les immigrés qui avaient été récupérés jeudi dernier par le navire marchand battant pavillon panaméen alors qu’ils étaient sur deux embarcations à la dérive. La détérioration des conditions sanitaires sur le pont a

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion