Cinéma

Itinéraire d’un Rastignac défroqué

SUISSE Le plus impertinent des cinéastes romands raille la critique dans «Un autre homme», conte cruel aussi drôle que troublant. Entretien avec le talentueux Mr. Baier.
«Un autre homme» de Lionel Baier
Lionel Baier

«Enfin un film suisse pas casse-couilles… Le dernier Baier est pince-couilles!…» C’est ce que proclame l’affiche d’Un autre homme, dessinée par Mix & Remix. Le slogan ne vaut pas que pour l’allusion à une scène mémorable du film, qui réalise l’audacieuse synthèse visuelle des expressions «tenir par les c…» et «mener à la baguette». En écho à l’accueil des festivaliers de Locarno, où cette troisième fiction de Lionel Baier était

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion