Genève

Un rapport administratif met hors de cause deux policiers

BALLE MARQUANTE – La procédure pénale en revanche se poursuit dans l’affaire de la balle marquante, dont la syndicaliste Denise Chervet a été la victime en mars 2003. Une reconstitution des faits est prévue en septembre.

Deux des trois policiers incriminés dans l’affaire de la balle marquante sont mis hors de cause. C’est ce qui ressort du rapport administratif rédigé par l’ancien chef du Département de justice et police Bernard Ziegler. La justice, elle, ne s’est pas encore prononcée. Le 29 mars 2003, à la suite d’une manifestation anti-OMC, la syndicaliste Denise Chervet avait été prise pour cible à deux reprises par une arme nouvelle destinée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion