Cinéma

Rendez-vous de paix dans un pays en guerre

«Les Egarés» d’André Téchiné observe l’horreur de la Seconde Guerre mondiale par la lorgnette de l’intime et du petit. Bouleversant.
Rendez-vous de paix dans un pays en guerre
Les Egarés d'André Téchiné
André Téchiné

La Seconde Guerre mondiale n’a pas fini d’inspirer le cinéma français. En l’espace de quelques mois seulement, deux réalisateurs s’y sont à nouveau attelés. Coïncidence ou influence du climat ambiant, ils se sont centrés sur le même moment douloureux, celui de la déroute française face à l’envahisseur allemand. Mais là où Jean-Paul Rappeneau (Bon voyage) s’est fourvoyé en fresques saturées et en grandiloquence bruyante, André Téchiné a choisi le prisme

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion