Sélection

Les Turkmènes livrés à l’arbitraire d’un roi Ubu

NATIONS UNIES Des ONG travaillent dans les coulisses de la Commission des droits de l`homme réunie à Genève jusqu`au 25 avril pour faire condamner le régime stalinien du Turkménistan.

Il se fait appeler le Turkmenbachi le père de tous les Turkmènes. Un de ses ouvrages – Le Livre de l'âme – est enseigné dans toutes les écoles du pays. Le personnage en question est Saparmourad Niazov le président nommé à vie du Turkménistan l'une des cinq républiques ex-soviétiques d'Asie centrale. Le week-end passé les électeurs turkmènes se sont officiellement déplacés à 99 8% pour réélire les membres de l'Assemblée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion